Le déploiement de CLICNJOB à la Mission locale du Toulonnais

La Mission locale de Toulon  expérimente depuis quelques mois CLICNJOB. Pour que l’outil soit intégré aux pratiques professionnelles, Myriam Valverde, directrice de la Mission locale, a initié une stratégie de déploiement ambitieuse : la généralisation de l’inscription à CLICNJOB pour tous les jeunes venant en premier accueil. Témoignage des premiers mois d’utilisation de CLICNJOB à la Mission locale de Toulon.

La Mission locale de Toulon a identifié depuis plusieurs années l’enjeu que représentait la maitrise du numérique pour les jeunes en insertion. Des ateliers multimédias ont été mis en place pour aider les jeunes dans leurs démarches et faciliter l’accès à leurs droits. Nous avons voulu aller plus loin dans l’intégration du numérique en adoptant CLICNJOB.

Il existe plusieurs façons d’utiliser la plateforme CLICNJOB. Pour notre mission locale, la première motivation était la suivante : faire de CLICNJOB l’outil de communication principal entre les jeunes et les conseillers. CLICNJOB peut faciliter les interactions entre conseillers et les jeunes.

Pour que CLICNJOB devienne un outil central dans l’accompagnement des jeunes, nous avons changé nos modalités d’inscription. Depuis le début de l’année, la majorité des jeunes venant en premier accueil à la mission locale sont inscrits à CLICNJOB au même moment où ils s’inscrivent  à la Mission locale. Concrètement, après le premier entretien avec son conseiller, chaque jeune est systématiquement orienté vers un atelier collectif. L’atelier dure 1h30 et poursuit deux objectifs : finaliser l’inscription administrative (justification du dossier avec les pièces d’identité) et inscrire les jeunes à CLICNJOB (création du compte et rattachement à la structure). Deux ateliers par semaine sont prévus et animés par deux conseillers. Quatre Services Civiques viennent soutenir les conseillers dans leurs ateliers, en sensibilisant les jeunes à CLICNJOB, scannant les documents…

Les ateliers ont débuté en début d’année, il est encore un peu tôt pour dire si la stratégie est la bonne. Cependant, entre 80 et 90% des premiers accueillis sont inscrits à CLICNJOB depuis le début de l’année, ce qui montre que nous sommes sur la bonne voie.

L’atelier collectif finalise donc l’inscription du jeune à la mission locale : c’est un passage obligé pour que le jeune soit ensuite accompagné par un conseiller. Parler de l’inscription à CLICNJOB comme d’une étape obligatoire dans l’inscription à la Mission locale est la meilleure façon de faire intégrer l’outil aux jeunes et aux conseillers. Cette stratégie peut paraitre ambitieuse, mais c’est à mon sens par la systématisation de l’inscription à CLICNJOB, via les ateliers collectifs, que l’intégration de CLICNJOB se fera.

Laisser un commentaire ?

Vous devez être connecté pour commenter.